09/10/2008

Ratatouille de scaroles

Ratatouille de scaroles

Celle-ci, elle vient du Borinage. Toute simple et pourtant ...

Un bon p'tit plat d'automne ... les scaroles, au jardin, frétillent d'impatience lolll!!! TN-3269-mmmpfffffff

Et un bon conseil: faites-en un peu plus car le lendemain, écrasée sur une tartine, c'est divin! Mais si! Puisque j'vous l'dis!

Pour quatre à six personnes

une belle scarole
Un bon morceau de beurre
Trois gousses d'ail
1,2 kilo de pommes de terre
Sel, poivre, noix de muscade
Un cube bouillon de boeuf

Laver la scarole et la découper en lanières.

Faire fondre le beurre dans une grande casserole.

Couper l'ail en petits morceaux et le faire rissoler dans le beurre.

Y faire "tomber" la scarole. Couvrir et laisser cuire à petit feu.

Pendant ce temps, éplucher les pommes de terre et les couper en petits morceaux.

Quand la scarole a réduit de volume, y ajouter les pommes de terre.

Saler, poivrer, et ajouter un peu de noix de muscade râpée.

Mouiller d'eau en recouvrant presque les légumes. Ajouter le cube bouillon.

Porter à ébullition, puis réduire le feu au minimum et laisser mijoter environ 45 minutes en remuant de temps en temps.

Les pommes de terre doivent être cuites et l'eau doit avoir réduit de moitié.

On peut servir cela avec une côte de porc, par exemple.

Ici, je me suis servie du "bouilli" qui a cuit dans mon bouillon (voir mon billet du 08/10).

J'ai donc désossé et dégraissé le bouilli et je l'ai coupé en petits morceaux, que j'ai ajoutés à la ratatouille.

Voili voilou!

rata_scaroles

08/10/2008

"le" bouillon

LE bouillon

Cette recette, je vais la rechercher bien loin dans mon enfance.

Certain(e)s d'entre vous se souviendront du bon bouillon qui cuisait des heures durant sur le coin du feu.

Une odeur bien agréable embaumait la maison: un mélange de légumes et de bouquet garni qui nous titillait les narines, mais nous laissait sur notre faim. En effet, il n'était pas question de boire le bouillon le jour même de sa cuisson!

Quand le bouillon était prêt, il devait passer un certain temps au frais, notamment à la cave, afin que toutes les graisses de la viande remontent à la surface et qu'on puisse facilement l'enlever (elle s'était solidifiée).

Car du bouillon trop gras, c'est pas très bon!

Le principe? Il est simple ... Quelques légumes de saison dont certains indispensables et d'autres variant selon les goûts et les disponibilités au potager.

Les indispensables: carottes, poireaux, oignons (dont un piqué de trois ou quatre clous de girofle), navets et céleri. Les autres: choux, haricots verts, petits pois ...

On prend une grande marmite, on y dépose les légumes coupés en morceaux et la viande (le fameux "bouilli" ou plates côtes) ou la volaille (poule ou poulet) et on remplit d'eau (3 ou 4 litres). On peut également ajouter un os à moëlle.

On sale généreusement, on ajoute un bouquet garni (persil plat, thym, laurier), deux ou trois gousses d'ail et on démarre la cuisson.

Dès que le point d'ébullition est atteint, on baisse le feu et on laisse cuire à feu très doux pendant trois ou quatre heures.

Après cuisson, mettre au frais jusqu'au lendemain, puis enlever la graisse qui s'est figée au-dessus du bouillon.

Enlever la viande et la réserver (nous verrons plus tard comment l'accommoder).

Réchauffer le bouillon et servir bien chaud avec une biscotte frottée à l'ail déposée sur le dessus.

On peut également y ajouter du concentré de tomates et y faire cuire quelques petites pâtes (genre "alphabets", ce qui amuse beaucoup les enfants).

Ce que j'aime dans ces plats qui mijotent des heures durant, c'est l'odeur! A l'heure où on vit dans des maisons "aseptisées", où on ne sent jamais l'odeur d'une soupe qui cuit, de confitures sur le feu, des légumes frais qu'on épluche, des tartes qui se succèdent dans le four, à l'heure où, dans beaucoup de ménages, tout cela fait place aux plats "vite faits", surgelés, déjà prêts ... où est le plaisir?

La table, pour moi, est l'endroit le plus convivial qui existe. Elle mérite donc toute notre attention et surtout beaucoup d'amour! Et pour cela, il faut qu'elle soit accueillante, qu'elle soit bonne et qu'elle vous laisse des souvenirs qui vous font du bien, tels les madeleines de notre ami Proust.

dyn008_original_146_193_gif_2614302_5175813468b580f3d6106dcda274fe0b

05/10/2008

Soupe Séraphine

Soupe Séraphine

Dans la "marmite à soupe", ce midi ....

soupe_séraphine

Cette recette, je l'ai trouvée au revers du couvercle d'un fromage blanc crémeux bien connu. Elle m'a tout de suite fait de l'oeil et j'ai voulu la tester.

Pour six personnes:

Un kilo de potiron (j'ai pris du potimarron)
2 oignons
un blanc de poireau (un gros ou deux petits)
1,25 l de  bouillon de volaille
150 g de fromage blanc crémeux (type Philadelphia, allez, disons-le)
Sel, poivre
1 càc de curry
un peu de safran
Une grosse noix de beurre

Faire fondre le beurre dans la casserole, y faire blondir les oignons et saupoudrer de curry.
Ajouter le poireau et le potiron coupé en petits morceaux.
Laisser cuire quelques minutes, saler, poivrer et ajouter le bouillon (eau + cubes).
Porter la soupe à ébullition, puis baisser un peu la t° et laisser cuire une vingtaine de minutes.
Ajouter le safran et le fromage et mixer la soupe.

Conclusion: excellente! Une chance que j'ai pris la photo pendant la préparation car après ...

Mais on m'en redemande, donc la photo viendra dans les jours qui suivent! hihi!

s4d0tqtd

 

28/09/2008

Velouté de tomates

Velouté de tomates

carottes006                                                 tomates003

 

1 kg de tomates
3 belles carottes
2 oignons moyens
2,5 litres de bouillon (eau + 5 cubes bouillon volaille)
75 g de beurre
75 g de farine
Sel, poivre, persil
2 morceaux de sucre
1 petite boîte de concentré de tomates
2 dl de crème fraîche

Peler les légumes et les couper en petits morceaux.
Faire fondre le beurre dans une grande casserole.
Y faire blondir les oignons et ajouter les carottes.
Saler, poivrer, ajouter la farine et bien mélanger.
Ajouter les tomates et le sucre (pour adoucir l'acidité de la tomate)
Mélanger encore une fois et ajouter le bouillon.
Continuer la cuisson.
Au début du frémissement du potage, baisser le feu (la soupe "monte" très vite à cause de la farine).
Laisser cuire une petite demi-heure.
Mixer le potage, ajouter le concentré de tomates et enfin la crème fraîche.
Terminer avec un peu de persil haché.


soupière

 

Bon appétit!

21:54 Écrit par Mamini dans Les potages | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : potage, veloute, soupe, tomates, carottes |  Facebook |

25/09/2008

Osso bucco de dinde

Osso bucco de dinde

osso_bucco_dinde

Pour six personnes

1 à 2 morceaux de viande par personne
2 gousses d'ail
2 oignons
2 belles carottes
1 kg de tomates pelées et coupées en petits morceaux
sel, poivre, bouquet garni (thym, laurier, persil)
2 dl de vin blanc
Huile d'olive
un peu de farine

Fariner les morceaux d'osso bucco.
Faire chauffer de l'huile d'olive dans une grande casserole.
Y faire dorer les morceaux de viande de toutes parts.
Ajouter les oignons coupés en petits morceaux et l'ail écrasé.
Saler, poivrer et laisser cuire quelques minutes.
Ajouter le vin blanc, le bouquet garni et les tomates.
Eplucher les carottes et les couper en petits cubes. Les ajouter dans la casserole.
Laisser mijoter à feu doux pendant une heure et demie.
Eventuellement ajouter un peu d'eau en cours de cuisson.
En fin de cuisson, retirer les morceaux de viande et le bouquet garni. Laisser un peu réduire la sauce.
Remettre l'osso bucco dans la sauce.
Servir avec des pâtes.

Astuce: pour fariner de la viande, mettre de la farine dans un sac plastique (type sac de congélation) et y glisser les morceaux de viande un par un. Fermer le sachet et secouer en tous sens.

dyn004_original_224_272_gif_2595266_6cc951e59f1b4482442b5d144df93c6e

21:39 Écrit par Mamini dans Les volailles | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : osso bucco, pates, tomates, dinde |  Facebook |

21/09/2008

Pavés de ricotta au citron

Pavés de ricotta au citron

pavés_ricotta_citron2

Pour six personnes

220 g de farine fermentante
250 g de ricotta
200 g sucre fin
180 g de beurre
4 oeufs
2 dl de crème fraîche
1 citron non traité
sucre glace

Sortir le beurre à l'avance pour qu'il ramollisse.
Tapisser un moule carré de 25 cm de côté, de papier sulfurisé beurré.
Dans un saladier, mélanger à la main la farine, la moitié du sucre et le beurre ramolli, jusqu'à obtenir une boule.
Ajouter un oeuf et mélanger à nouveau.
Tasser la pâte dans le fond du moule et cuire 15 minutes au four préchauffé à 180° C.
Retirer du four et baisser la t° à 150°.
Prélever le zeste du citron et pressez-le (le citron, pas le zeste! lol!).
Fouetter la ricotta, la crème fraîche, le zeste et le jus de citron, le sucre et les oeufs restants.
Verser cette préparation sur la pâte et remettre au four pour 25 minutes.
Laisser refroidir et mettre au frigo pendant minimum 2 heures afin que le gâteau raffermisse.
Couper en pavés et saupoudrer de sucre glace avant de servir!

Source: Maxi Cuisine

pavés_ricotta_citron

dyn003_original_335_381_gif_2595266_143b7e05f19cfceeadcbb92fa404cadd

 

 

16/09/2008

les pêches au thon

Simplissime: les pêches au thon!

A servir en entrée, sur un lit de salade ou en plat, avec des frites en accompagnement: super quand on est pressé!

peches_thon

Pour six personnes:

2 boîtes de demi-pêches au sirop
2 boîtes de thon au naturel
2 jaunes d'oeufs
2 càc de moutarde
2 càs de mayonnaise
sel, poivre, ciboulette

Egoutter les pêches ainsi que le thon.
Mélanger le thon avec les jaunes d'oeufs, la moutarde, la mayonnaise. Saler, poivrer et ajouter un peu de ciboulette finement ciselée.

Remplir les demi-pêches avec cette préparation.

C'est prêt!

21:38 Écrit par Mamini dans Les entrées froides | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : peches, thon, photo |  Facebook |